Aller au contenu principal
sam. 7 nov. 19H45

GEYSIR

+ LAAKE

5€
8€
Tarif sur place : Sur place 10€
Évènement Facebook
Le Temps Machine
Ouverture des portes : 19h45 / Début des concerts : 20h30
Organisateur : L'Asso - Le Temps Machine

ATTENTION : Si vous souhaitez venir à plusieurs et être assis les uns à côté des autres, privilégiez la réservation de toutes les places en une seule fois. La réservation d'une seule place pourrait vous contraindre à être isolé.e du reste du groupe.​

Note pour les détenteurs de la carte LTM :
 votre carte devra être obligatoirement  en cours de validité à la date du concert pour continuer à bénéficier du tarif carte LTM. Pensez donc à vous réabonner le moment venu ! 

GEYSIR

ELECTRO

Derrière Geysir, mélodie aux sonorités jaillissantes, se cachent les musiciens Lionel Laquerrière (Yann Tiersen, Nestorisbianca,…) et Marie-Céline Leguy (Nestorisbianca), en couple à la vie et en duo sur scène, pour une “éruption instru(senti)mentale”. 
Geysir a livré en exclusivité une lecture musicale du film de Richard Fleischer, Le Voyage fantastique, qui plonge le public d’aujourd’hui dans un univers de science fiction version sixties. Alors que les spectateurs découvriront l’intérieur du corps humain du scientifique Bénès, Geysir projettera des lignes éthérées de guitares atmosphériques, mandolines évaporées, basses profondes, synthétiseurs analogiques et boîtes à rythmes d’un autre temps.

LAAKE

Electro symphonique

LAAKE, pianiste et producteur électro présente son premier album. « O » pour « Orchestraa », une symphonie électronique où le piano et les instruments classiques s’affrontent dans un déluge romantique. À mi-chemin entre techno, neo-classique et musique de film, LAAKE brode ses mélodies au piano sur des rythmiques puissantes. L’orchestre, pièce maîtresse de ce premier album fait graviter ses mélodies épiques autour des machines. Entre envolées lyriques lumineuses et hymnes techno-classique martelés, le compositeur explore de nouveaux horizons, musique expérimentale, pop...

Tantôt guidés par une voix grave qui déclame l’ombre et la lumière, on s’immerge volontiers dans les abysses mélodiques que LAAKE trace sous ses doigts. Après deux EP « 69 » et « PIAANO » sortis en 2015 et 2017, plus de 100 dates en France et en Europe aux côtés de Vitalic, Max Cooper ou encore Laurent Garnier, Raphaël Beau délivre un album progressif, intemporel et libre, bousculant sur son passage les codes du classique et de la musique électronique.