Aller au contenu principal
sam. 19 nov.
UN WEEK-END AUTOUR DU FANZINE ET DE LA MICRO-ÉDITION

JUSTE UNE IMPRESSION

Gratuit
Le Temps Machine
En collaboration avec l'atelier de sérigraphie ambulant Roule Ma Poule.

Juste une impression est fait pour s’en mettre plein les yeux et pleins les oreilles avec des fanzines la journée et la fête le soir. C'est aussi l’occasion de mettre en lumière des acteurs locaux et nationaux de la micro-édition, d’éveiller la curiosité des néophytes à l’édition faite-main, de créer des ponts, de rencontrer, d’échanger, de découvrir, de rire et de danser !

Cette année, nous faisons l'ouverture au Quartier, vendredi 18 novembre, en partenariat avec 2e Gauche !
Nous avons également laissé carte blanche à ce collectif tourangeau pour inviter cinq artistes de leur choix !

Programme

Samedi 19 novembre – 14h02 à 19h56
Dimanche 20 novembre – 13h57 à 17h49
PETIT SALON DU FANZINE ET DE LA MICRO-ÉDITION
Hall, Club, Grande salle – Entrée libre
Retrouvez les premiers noms des exposant·es invité·es cette année ci-dessous ! 

Les élèves de Terminale communication graphique du lycée d'Arsonval (Joué-lès-Tours) seront présent·es pour animer des ateliers DIY d'impression et de reproduction avec différentes techniques (technique du lamineur à pâtes, sérigraphie etc.) et supports. N'hésitez pas à amener votre propre support à personnaliser !

Samedi 19 novembre – 19h16 
BAGARRE DE DESSINS + DJ SETS
Hall, Club – Entrée libre

 

Cette année c'est Bengal qui signe le visuel de Juste une impression ! Nous avions envie de couleurs et d'ondes estivales en plein cœur de novembre !

Bengal (c) Margaux Manchon

Bengal

À travers son travail, candide carnet de coloriage qu'il se plait à remplir, cʼest le monde qui lʼentoure qu'il dépeint. Bengal parle de ce qu'il voit, puisant dans son quotidien des moments clés, anecdotiques ou non, qu'il malaxe, détourne, poétise. 
Sa pratique du dessin, à la pointe du feutre ou du démographe, cherche à questionner, à fuir aussi parfois une réalité morbide. Les compositions qu'il trace sont des exutoires, une passerelle vers une île que la montée des eaux mettra quelques années de plus à recouvrir ; une île perchée mais libre d’accès à quiconque tente dʼy mettre un pied.
Eternel rêveur, il sʼinspire également des mythes et légendes : il y trouve, à travers l’irrationnel, une façon de nous rassurer et dʼespérer. Il est un apprenti scribe de son temps qui sʼamuse à réécrire un bout de lʼhistoire. 

 

Ceinture Noire

Ceinture Noire

Passionné (entre autres) de musique, Ceinture Noire a commencé à faire des affiches de concert (ou en lien avec des artistes qu'il écoute) en cyanotype pendant son temps libre. 
Après quelques projets réalisés, l'idée de créer une structure pour continuer cette activité de façon plus soutenue lui vient rapidement en tête, voilà comment est né CEINTURE NOIRE.

Futur Radieux

Futur Radieux est un designer graphique attentif au fond et aux formes, et illustrateur libre féru d'absurde et du charme des traits imparfaits !
 

Grant Ègle

GRANT ÈGLE

Grante Ègle est un éditeur français situé à Nantes centré sur des séries limitées de livres d'art, zines et affiches.
Dans son catalogue on peut croiser les noms de Marion Jdanoff, Julie Redon, Julia Lanoë, Alice Dourlen, Maud Faivre.

Librairie Lame

Librairie Lame

Librairie Lame est un pan de l'association Lame & Papier, qui regroupe une librairie, un festival, une proposition curatoriale sur l'imprimée et un duo burlesque sous forme de maison d'édition - Venise & Paola.
Chaque année, aux beaux jours, ils organisent un festival à Saint-Denis : Coucou Minou.
La librairie Lame à une sélection subjective portant son attention sur les formes émergeante de l'imprimée et du design graphique.

Mayeul Vigouroux

Mayeul Vigouroux

Né en 1997, Mayeul Vigouroux entre à l’École des Arts Décoratifs en 2015, où il se spécialise en image imprimée.
Sa pratique de l’illustration et de la bande-dessinée sont influencées par l’étude des contes et légendes, la cryptozoologie, la gravure ainsi que l’enluminure. Passionné par les techniques d’impression analogiques et numériques, il cherche dans ses projets à créer des liens entre les supports et leurs contenus.
Sa première bande-dessinée, La Manticore, imprimée en risographie a été publiée chez Quintal Éditions en 2020 puis retravaillée pour une impression offset sortie en 2022.
Il travaille comme illustrateur pour La Martinière Jeunesse et met en images les livres de contes écrits par Marilyn Plénard.

 

Pain Perdu

Pain Perdu

Pain Perdu est une maison d'édition créée au Havre en 2021. Elle a été fondée par la graphiste Camille Leplay et l'illustrateur Hector de la Vallée.
Ils travaillent avec divers illustrateur·ices tel·les que Mathilde Payen, Nina Le Chartier ou Lasse Russe. Ils publient en majorité des fanzines narratifs, imprimés à une centaine d'exemplaires au riso. Pain Perdu est également un atelier d'impression riso.

Sous les ongles

Sous les ongles

On l’aime notre Fesse Cachée (fanzine anti patriarcal) mais des fois c’est d’autre chose dont on a besoin. Et la vie, et la fin du monde, et les fins de mois, et les autres… font qu’on cherche un autre espace, plus personnel, plus intime, plus solitaire. 
C’est pourquoi, Lus Dumont & Aurore Halpert ont créé le collectif Sous les ongles, tout frais tout neuf, dans lequel elles rejoignent leurs ouvrages solitaires et non plus en binôme. "Mais comme on s’aime toujours très fort, on veut faire les choses seules, mais ensemble <3"

Pol-Edouard

2e Gauche invite : Pol-Édouard

Pol-Edouard, né en 1984 à Paris, a suivi des études d’art et d’illustration. Il prend des cours de modèle vivant qui vont l’influencer à placer le corps humain au centre de ses recherches. Interné en hôpital psychiatrique à plusieurs reprises, son état se stabilise en 2017. Depuis, il développe sa pratique à travers divers médiums comme la peinture, la sérigraphie, la gravure et l'édition de fanzines.

Pol-Edouard dessine des motos, des gros flingues et des meufs baraquées. S’inspirant du cinéma hollywoodien des années 80, il peint des scènes d’action. Il réintroduit dans ses illustrations les thèmes et les éclairages multicolores en référence à ses films cultes. Dans la lignée de l’art brut, son style trash interfère. C’est la guerre des amazones, désirent-elles vraiment tuer tous les hommes de ce monde ou juste leur faire peur ?