Aller au contenu principal
Votre navigateur est obsolète. En conséquence, ce site sera consultable mais de manière moins optimale qu'avec un navigateur récent.
> Mettre à jour son navigateur maintenant.

Les Chroniques Lycéennes #18

2018-2019
Actions culturelles Publié le 20/05/2019

Sylvie Lafargue, professeure documentaliste au lycée Jean Monnet de Joué-lès-Tours et professeure missionnée au Temps Machine, a proposé cette année encore à une classe de seconde de travailler sur la rédaction de chroniques musicales en lien avec le dispositif "Les Chroniques Lycéennes".

Ce dispositif monté par le Réseau Canopé et l'Académie Charles Cros à destination de tous les lycéens fêtait cette année sa 18ème édition.

L'Opération permet de :

  • Sensibiliser les élèves aux différents genres musicaux de la scène francophone
  • Ouvrir les jeunes à la création musicale et aux métiers de la chanson
  • Réaliser un travail d'écriture avec des contraintes précises
  • Voir sa chronique sélectionnée et publiée sur le site officiel des Chroniques Lycéennes

Pour cette édition, les lycéens devaient plancher sur une chanson d'un des artistes suivants : Foé, Hollydays, Buridane, Bonbon Vodou, Dinomé, Gaël Faure, Clara Luciani, Angèle, Malik Djoudi, Ignatus, Aloïse Sauvage, Danny Buckton Trio, Ottilie [B], Arthur de la Taille, Garance, Lembe Lokk, Gabriel Saglio et les Vieilles Pies, Blondino, Hoshi.

Chacun·e a pu se retrouver dans un de ces artistes issu·e·s de la nouvelle scène francophone.

Après avoir écouté et étudié en cours l'ensemble des titres de cette édition, les élèves ont fait le choix du morceau sur lequel ils allaient travailler, seul ou en groupe. Au total, la classe de seconde a rédigé 14 chroniques en se concentrant sur 9 artistes : Angèle, Foé, Malik Djoubi, Blondino, Danny Buckton Trio, Gabriel Saglio et les vieilles pies, Hollidays, Hoshi, Clara Luciani.

Pauline Planté, en charge de l'accompagnement des artistes locaux au Temps Machine, s'est investie dans le projet en allant aider les lycéens de Jean Monnet pour la rédaction de leur chronique en leur apportant un vocabulaire plus technique lié au secteur des musiques actuelles.