Aller au contenu principal
Votre navigateur est obsolète. En conséquence, ce site sera consultable mais de manière moins optimale qu'avec un navigateur récent.
> Mettre à jour son navigateur maintenant.

Some Words for Kitty, le 1er album d'Apholia

il sort ce vendredi (enfin)!

Musique Publié le 22/04/2020

Some Words For Kitty, en écoute !
https://smarturl.it/apholia

En décembre dernier, nous accueillions Apholia sur scène lors de la soirée TACKT qui était supposée être LA release party de cet album. Comme souvent, les choses prennent du retard :  mix, pressage... mais ce n'était que partie remise et là, ce vendredi enfin Some Words For Kitty sortira sur toutes les plate-formes !

Un vrai aboutissement pour Apholia, donc nous sommes allé.e.s dans sa boite mails poser quelques questions à Florian pour faire ou refaire connaissance avec ce projet.

Il nous en dit donc un peu plus sur cet album composé de 8 morceaux aux ambiances différentes, comme nos humeurs se déclinent au fil des jours, des heures, des mois. Quoiqu'il en soit, on reste sur un album rock mais qui se permet d'emprunter tous les "rock" dont Florian a pu se nourrir, du folk rock mélcancolique au rock à gros riffs et plus lourd. L'album coule, très fluide.
En attendant vendredi, vous pouvez découvrir ou re découvrir les 3 titres déjà sortis et clippés ici.

 

APHOLIA, c'est ton projet solo.
Tu nous expliques cette envie de projet solo ? ta démarche ?

Apholia est tout d'abord un pseudo que j'utilisais pour signer les compositions que je faisais en parallèle de mes groupes. C'est en soit mon nom de musicien.
J'ai décidé de vraiment l'utiliser après la séparation douloureuse de mon dernier groupe. Je voulais me sentir libre de composer et de créer mon univers, sans frustration, sans les problèmes habituels d'un groupe.

Un projet solo mais qui se joue à 4 en live. 4 musiciens qui ne sont pas arrivés là par hasard et surtout un live qui donne une réelle existence à un groupe finalement.
Tu nous présentes ta team (qui est présente sur l'album aussi) ? Comment tu perçois la chose, toi ?

Effectivement, je viens avant tout du rock, et j'aime l'énergie live d'un groupe, et cette musique a besoin d'un groupe pour vivre.
C'est en voyant des musiciens comme Bowie, Jeff Buckley, Agnes Obel, Trent Reznor que je me suis rendu compte qu'il était possible pour moi aussi de créer une formation live et de studio.

Le Live Band est donc constitué de musiciens d'horizons très différents. Il y a d'abord Gaylord Collin à la batterie, que j'ai rencontré il y a quelques années lorsqu'il jouait dans le groupe de Punk Rock Série Z (il joue aujourd'hui dans Pit Grant). C'est à lui que j'ai fait appel en premier pour enregistrer les batteries sur Slide Projector.
A ce moment là, je voulais me charger d'enregistrer le reste des instruments sur l'album. Ensuite sont venue Louis Reviron à la guitare (ülmo/ Space Tea) que j'ai rencontré à la Fac de musico, et Thomas Jones à la basse (Tea Leaves/ Température Tempéré) que j'ai rencontré à Jazz à Tours.

Cet album, Some Words For Kitty, est-ce qu'à un moment tu t'es dit "je fais un album" ou c'est arrivé comme ça ? 
Un chantier long ? Tu nous expliques un peu le processus de composition et d'écriture ?
Tout à fait, je voulais me sortir d'un mood pas top survenu après la séparation de mon groupe. Il fallait que je me recentre sur moi-même, savoir ce que j'avais vraiment envie de faire... Alors plutôt que d'attendre, j'ai décidé de composer un album. 

Le chantier a été effectivement long. Déjà pour la composition, car c'est la première fois que je composais ce style seul. Il est facile de s'égarer lorsque l'on a pas de règle, que tout est possible et que l'on se retrouve face à toutes ces influences. Ensuite, il a fallu le concrétiser. En gérant les choses seul, beaucoup de virages ont été pris en court de route, c'est un peu le revers de la médaille. On se retrouve devant une montagne à gravir... Mais au final je suis heureux de l'équipe que j'ai réussi à réunir, cela a été long, mais cela valait le coup !

Le processus d'écriture est simple, je fonctionne à l'envie et au plaisir. Je compose seul chez moi sur mon Logic.

Qu'as-tu envie de nous dire avant qu'on aille l'écouter ?
Hum ... qu'il faut prendre cet album comme il vient. Il est construit comme un journal intime, chaque page est différente.

Une annonce pour la suite ?
Du fait de la situation actuelle je suis dans le flou, comme pas mal de monde... Surtout au niveau des concerts... Mais l'objectif est de pouvoir faire une sortie physique (qui a été mise en stand-by pour le moment) d'ici septembre. Pour le reste, l'écriture de second album est en cours, et je suis confiant pour l'avenir.

A vendredi pour la suite et vivement les prochains concerts ! Merci Florian !