Aller au contenu principal
Votre navigateur est obsolète. En conséquence, ce site sera consultable mais de manière moins optimale qu'avec un navigateur récent.
> Mettre à jour son navigateur maintenant.

YAPUNTO, 1er album !

sortie le 29 mars 2019

Musique Chroniques Publié le 10/04/2019

İ YAPUNTO ! à la base collectif de 10 musicien.ne.s uni.e.s par un amour commun des musiques colombiennes et afro-péruviennes, voit le jour en mars 2015. Puis, 4 ans et pas mal de concerts plus tard, le collectif devenu groupe sort enfin son 1er album eponyme : İ YAPUNTO ! le 29 mars dernier.

Un album autoproduit par YAPUNTO et distribué par In Ouïe distribution.

Sortie que nous fêterons et danserons au Temps Machine le 7 mai prochain lors la soirée YAKADANSE#2 avec Calypzoo.

YAPUNTO, l'album, ce sont 10 morceaux qui s'enchainent sans que nous cesssions de secouer la tête et taper du pied (et ça, c'est quand on est assis.e avec un casque sur les oreilles) !

Le bel orchestre nous emmène et nous transporte dans une danse, transe où les rythmes et mélodies ne cessent de se renouveller. On se laisse entrainer par les rythmiques variées de tous les styles et origines de la musique colombienne elle-même alimentée par les musiques africaines, améridiennes et espagnoles pour un ensemble riche et métissé. Le tout appuyé par la section cuivre, le pouvoir de YAPUNTO est redoutable (cf le 3ème morceau de l'album Mani). Je mets quiconque au défi de résister au tourbillon, que dis-je au cyclone, qui s'engage au début de cet album.

Ce super groupe composé de musicien.ne.s que vous avez déjà pu croiser avec The Bongohop, Pixvaé, Nilamayé, Oliba International, Revivor, Jumbo System, Pan'n'co, The Ligerians, (...), nous entraine dans une BELLE danse .

                                           

Malo Viento, titre clippé, ouvre l'album et pose l'ambiance de la danse et la chaleur mais sans oublier de donner un sens aux paroles et amener une dimension éthique au-delà de l'esthétique ! Car oui, ce n'est pas parce que la musique est légère que les paroles se doivent de l'êtres ! Le "mauvais vent" qui apporte  la jungle de béton, la déforestation et les impacts que tout cela implique. Mal de notre temps voilà le propos de Malo Viento.

 

 

La Promesa au rythme plus salsa aborde la question de l'humanité, l'égalité et l'union des peuples, hop une petite interview et une version live avec même un peu de traduction !

 

 

Mani arrive ensuite comme une ode à l'agitation, les rythmes semblent s'accélérer morceaux après morceaux, s'en suivent Tarantula sur lequel on reprend un peu notre souffle et Dulce Sueno.

El Mar y Ella, LE morceau instrumental de l'album mené par la gaita arrive comme un temps calme puis reprise  progressive du rythme avec Despidida et Ultima Moda pour finir de manière totalement frénétique avec A Lo Loco.

Bel album et très très beau concert en perspective !