Aller au contenu principal

Campagne de prévention "HEIN ?!"

Mai 2019

Les résultats de l'enquête nationale 2018-2019 sur les publics des musiques actuelles publiée par AGI-SON (Agir pour une bonne gestion sonore) viennent de sortir. L'association souhaite sensibiliser les publics aux différents risques auditifs.
Au total 1 393 personnes ont répondu à l’enquête entre novembre 2018 et février 2019.
L'enquête est publiée avec le soutien de la SACEM et grâce à l'implication des relais régionaux AGI-SON et des salles adhérentes de la FEDELIMA, dont fait partie Le Temps Machine.

Profils et habitudes culturelles du public

Objectifs de l'étude :

  • Évaluer l’impact de la campagne de prévention des risques auditifs auprès du public
  • Connaître les pratiques du public en matière d’écoute musicale et de sorties
  • Sonder les comportements de protection face aux risques auditifs
  • Adapter la campagne de prévention aux réalités de terrain
  • Partager les résultats avec les partenaires publics et privés des secteurs de la santé et de la culture

Ce qui ressort DE CETTE étude :

PROFIL SOCIO-DÉMOGRAPHIQUE

  • Le spectateur a environ 37 ans
  • 33,1% des adultes interrogés se rendent en concert ou festival avec des enfants
  • Toutes les catégories jeunes (18 ans et +) sont sur-représentées dans le public de concert par rapport à la moyenne des français
  • Un peu plus d’1 spectateur de concerts sur 2 (57,8%) vit dans de petites et moyennes communes de moins de 50 000 habitants, quand c’est le cas de 3 français sur 4. Et inversement, quand seuls 23,7% des français vivent dans des communes de plus de 50 000 habitants, c’est le cas de 42,1% des spectateurs de concerts. (76,3%)
  • Le public de concerts compte plus d’actifs employés ou cadres et d’étudiants ainsi que moins d’ouvriers et de retraités que dans la population française

DES GOÛTS MUSICAUX ÉCLECTIQUES

  • 81% des spectateurs citent le Rock parmi leurs styles musicaux préférés,
  • 61% des spectateurs plébiscitent la Chanson/Pop,
  • L'Électro et les "Musiques du Monde" sont cités par 48% du public. Viennent ensuite le Jazz, Hip-Hop, Reggae puis Métal. Les deux styles les moins cités sont le Classique et la Techno. On constate que le public cite de nombreux styles diversifiés, on parle ainsi d’éclectisme
  • Les plus de 45 ans sont significativement plus nombreux que les autres à préférer la Chanson/Pop, le Rock, les Musiques du Monde et le Jazz. 
  • Les moins de 35 ans sont proportionnellement plus nombreux à préférer le Hip-Hop et l'Electro que les générations plus âgées

DES FRÉQUENCES DE SORTIES ÉLEVÉES

  • Les lieux dans lesquels le public se rend le plus souvent est celui des salles de moyenne jauge (93%), suivi des petits clubs et cafés-concerts fréquentés par 86,6% du public de concerts
  • Il n’existe pas de différence de fréquentation significative selon l’âge pour les salles de moyenne jauge
  • Ce sont les cafés-concerts et petits clubs qui sont fréquentés le plus intensément, suivis des salles de moyenne jauge
  • Les salles de moyenne jauge sont proportionnellement plus souvent fréquentées par les habitants des communes de plus de 100 000 habitants

Rapports aux risques auditifs

DES RÉSULTATS INQUIÉTANTS

  • 81,4% du public de concerts a déjà eu un acouphène (sifflement ou bourdonnement dans les oreilles) suite à une exposition sonore, dont 17,1% en a régulièrement. 6 spectateurs sur 10 ont déjà eu l’impression de moins bien entendre (62,1%) suite à une exposition au son, parmi eux 10,5% déclarent que cela leur arrive souvent
  • les 18-25 ans sont plus nombreux à avoir souvent l’impression de moins bien entendre suite à une exposition au son : cela arrive souvent à 14,8% d’entre eux, contre 10,5% en moyenne
  • les amateurs de Techno qui sont principalement âgés de 18 à 25 ans, sont eux aussi plus nombreux, soit 14,2% à avoir souvent l'impression de moins bien entendre. Les amateurs de Métal sont quant à eux plus souvent sujets aux acouphènes
    réguliers : en effet ils sont 21,1% à qui cela arrive souvent, contre 17,1% en moyenne
  • Les femmes sont aussi nombreuses que les hommes à avoir eu des acouphènes : 64% contre 64,7%
  • 30% des femmes et 29% des hommes ont déjà connu une exacerbation des sons environnants (hyperacousie) ou en connaissent souvent

DES HABITUDES DE PROTECTION

  • 77% des personnes interrogées ont l’habitude de s’éloigner de la source sonore pour protéger leur audition
  • 61,8% du public de concerts se protège de trop longues expositions sonores en faisant des pauses
  • les moins de 18 ans sont les moins nombreux à faire des pauses ou à s’éloigner de la source sonore
  • 59,8% des spectateurs interrogés portent des protections auditives
  • Les moins de 25 ans sont les moins nombreux à porter des protections auditives. La tranche d’âge des 36-45 ans est la plus nombreuse à porter des protections auditives
  • Parmi les utilisateurs de protections auditives : 66,5% utilisent au moins occasionnellement des bouchons en mousse, 22,3% utilisent des bouchons standards à ailettes (plus qualitatifs dans la restitution du son que les bouchons en mousse), et 21,5% utilisent des bouchons moulés à leurs oreilles (onéreux mais restituant plus fidèlement le son)

CONNAISSANCE DES RISQUES

  • 91,1% du public estime être bien informé (53,3%) ou moyennement (37,8%) quant aux risques auditifs dans les concerts et festivals
  • 42% des répondants estiment ne pas être du tout informés quant aux risques auditifs sur leur lieu de travail
  • La moitié des jeunes scolarisés (secondaire et supérieur) estiment ne pas du tout être informés quant aux risques auditifs sur le temps scolaire
  • Le public identifie clairement le volume sonore comme provocateur de possibles troubles auditifs (92,6%), et 3 spectateurs sur 4 citent la proximité des enceintes comme élément de risque
  • 81,3% des spectateurs se disent prêts à porter ou à porter plus souvent des bouchons d’oreille. 88,3% sont prêts à s’éloigner des enceintes. Enfin, 80,2% se disent prêts à faire des pauses pour protéger leur audition

Pour télécharger l'étude complète c'est ici: